Tatitia une nounou à plein temps

31 mars 2013

carte de visite ;)

annonce-nounou7-jpeg

Posté par titi1980 à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 janvier 2013

Activité cuisine croissants au chocolat

76710_362837560478849_354063254_n

Une idée très simple de croissants au chocolat à faire avec les enfants

Il vous faut :

1 pâte feuilletée

1 pot de chocolat à tartiner

Et voilà!

On peut ajouter un peu de lait avec un pinceau sur les croissants pour qu'ils soient bien dorés

 

 

Posté par titi1980 à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 mai 2012

disponibilité

Bonjour

Je suis disponible pour accueillir un enfant entre le 15 juin et le 15 juillet

puis à partir de septembre 2012.

N'hésitez pas à me contacter.

A très bientôt ;)

Tatitia.

2012-04-23 14

Posté par titi1980 à 17:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2012

Curriculum Vitae

Voici mon parcours professionnel :

Agréée depuis le 10 février 2009
Titulaire des 60 h de formation obligatoire d’assistante maternelle agréée
Titulaire de la formation aux premiers secours depuis le 4 mai 2009

Autres Expériences Professionnelles

2000-2002 : Militaire Technicien de l'air sur la Base aérienne de Solenzara

octobre 2009 à mai 2011 : auto entrepreneur créatrice de layette pour bébé en laine artisanale

septembre 2009 à juin 2010 : garde d'un petit de 4 ans à mon domicile les mercredis, vacances scolaires et occasionel.

janvier 2010 à mai 2010 : accueil d'un enfant de 2 ans et demi à mon domicile à temps plein.

Formation
Titulaire du BEP microtechniques

Titulaire du BEP industries graphiques préparation de la forme imprimante

2 stages en Imprimerie sur Marseille

2 stages en crèche de 2 semaines chacune, sur Le Barcarès et Ste Lucie de porto-vecchio.

Activités extra professionnelles
Lecture, l’informatique, la photographie, travaux manuels, jardinage, couture, tricot, marche, etc.

Autres :

Permis B

Posté par titi1980 à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2011

Flash mob des bébés portés à Paris

 


Flash mob des bébés portés en écharpe - Gare de Lyon 20-06-2011

Je participe au concours « Votre vidéo préférée » avec Dailymotion http://dailymotion.canalblog.com/tag/Concours

Posté par titi1980 à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 février 2011

Connaitre et comprendre Locszy

 

CONNAITRE ET COMPRENDRE LOCZY

 

Voici quelques notions importantes conçernant la pédagogie Loczy.

 

Importance de :

  • Jouer librement.

  • Se mouvoir librement.

  • Faire des choix d’activités librement.

  • Mettre en place des jouets en quantité suffisante (cela évite les conflits entres enfants et permet l’autonomie de l’enfant).

  • Faire grandir l’espace libre au fur et à mesure de l’âge de l’enfant.

  • Savoir mettre en place des jeux qui intéressent les enfants.

  • Du calme des adultes qui entourent les enfants.

 

 

Lorsqu’il y a conflit, il est nécessaire que l’adulte ne se précipite pas tout de suite. A ce moment là la verbalisation est très importante (elle a toute sa place).

 

Ne jamais dire à un enfant :

 

  • Tu es méchant.

  • C’est méchant (dire plutôt que ce n’est pas possible, qu’il ne peut pas faire cela, et pourquoi il ne peut pas le faire).

  • L’enfant n’est ni puni, ni rejeté, mais il est par contre limité. Il peut être consolé par la parole.

 

 

Importance de la prise en compte de l’enfant et de ses propres facultés.

 

Il est important pour l’enfant d’acquérir seul les positions (assise, debout …), et à son propre rythme.

 

Lorsqu’un enfant est sur le ventre et qu’il en a marre, on voit souvent l’adulte le prendre dans les bras, et le reposer sur le dos. Il serait pourtant plus judicieux d’accompagner l’enfant en l’aidant à se retourner lui-même sur ventre sur le dos. Ainsi il pourrait se rendre compte du mouvement à effectuer pour y arriver seul.

 

Il en est de même pour un enfant qui ne sait pas se tenir assis tout seul. Ne jamais asseoir un enfant qui ne tient pas assis seul, car s’il retombe sur le dos il ne sera pas s’asseoir à nouveau, et considérera cela comme un échec.

L’important n’est pas de se tenir assis, mais le processus par lequel l’enfant s’est assis tout seul.

 

 

Le bébé est une personne

 

 

Il est important de considérer l’enfant, dès sa naissance comme un sujet participant, partenaire, comme une personne à part entière.

 

L’enfant ne doit pas se sentir comme un objet manipulé par l’adulte. Il est donc important de communiquer avec l’enfant comme on communique avec un autre adulte.

 

 

Les soins corporels.

 

 

Le temps de soin est un temps d’éducation de base.

Les soins de bonnes qualités favorisent à l’enfant de connaître et d’apprécier son corps.

Il est important que l’adulte mette en mots les actions, les accomplissements de l’enfant ; cela permet à ce dernier de s’affirmer en tant que personne.

 

La verbalisation et l’échange durant les soins, montrent l’intérêt que l’adulte porte à l’enfant.

Le nourrisson arrive à connaître l’adulte ainsi que son corps à travers les soins.

 

 

 

Notion de motricité libre

 

 

Le bébé utilise de façon harmonieuse toute sa musculature. Il se prépare en toute sécurité à l’étape suivante de son développement.

Un nouveau né n’a pas une perception de son propre corps ; il l’acquiert au fur et à mesure.

Il passe même par différentes étapes pour fonder ses différentes acquisitions. Il choisit toujours la posture qui lui est la plus adaptée. Il se mouvoit à son aise.

Ses mouvements et ses postures qu’il apprend lui-même sont utiles pour se construire et construire son schéma corporel.

L’enfant expérimente l’espace.

 

L’activité spontané du bébé est rythmé par des temps d’arrêt périodique. C’est l’activité d’auto régulation. Il apprend donc à mener jusqu’au bout ce qu’il a entreprit.

 

La Manipulation.

Le bébé explore les objets qui l’entoure. Il acquiert des sensations differentes (poids, qualité, doux, lourds …).

Il se rend compte des expériences sensorielles différentes. Il est attentif à ses propres gestes. Personne ne lui impose avec quel objet il doit jouer.

 

Son comportement spontané du début laisse place à un acte conscient et volontaire.

Les différentes tentatives ne sont pas ressenties comme des échecs, car l’enfant peut modifier son projet au cours de son acte, pour un autre but.

L’enfant a donc le plaisir, la joie de faire par lui même.

 

Le processus d’apprentissage est plus important que l’acquisition en elle-même.

 

L’activité motrice et manuelle donne lieu à des pensées.

Le bébé établit des liens entre les objets et les personnes, entre les objets et lui même.

Au cours de toutes ses explorations, le bébé est prudent.

 

Dans l’activité autonome de l’enfant, l’adulte ne doit pas intervenir. Il doit respecter les acquisitions motrices de l’enfant en ne le mettant pas dans une situation qu’il ne connaît pas lui-même.

 

Quand l’enfant fait savoir qu’il est en difficulté, l’adulte le prévient qu’il va venir l’aider (c’est la verbalisation).

Si l’adulte intervient de façon superflue, il supprime la joie de l’enfant d’expérimenter. L’enfant se sentirai alors frustré et découragé de ne pas avoir réussit tout seul.

 

Le respect de l’activité autonome de l’enfant ne montre pas l’indifférence de l’adulte, mais au contraire sa disponibilité.

Source http://membres.multimania.fr/auxmillesidees/index.html

Posté par titi1980 à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 janvier 2011

L'alternative au gluten

Maux de ventre, fatigue, perte de poids...L'intolérance au gluten touche 250 000 personne environ. Comment s'alimenter sans risques? Par B. TRANSON CAPONE ET V. LIEGOIS

Qu'est ce que c'est?

Le gluten est une protéine présente dans le blé, le seigle, l'orge, l'avoine, et dans de nombreux produits industriels (pains, pizza, biscuits, pâtes à tarte, plats préparés).

"Chez certaines personnes (génétiquement prédisposées), il entraîne une inflammation de l'intestin, et altère l'absorption des vitamines et minéraux", précise le Dr Patrick Serog, nutritioniste à Paris. Avec pour résultat de sévères carences (anémie, ménopause précoce, chute de cheveux...), mais également des douleurs abdominales, diarrhées, troubles du sommeil, etc.

En cuisine

on peut remplacer la farine de blé par la farine de lentilles, pois chiches ou châtaigne, la fécule de maïs, de riz ou de pomme de terre, les flocons de sarrasin et le quinoa (magasin bio). Il existe aussi des mélanges de farine sans gluten, des pains tout prêts et des pâtes (www.allergoora.com, www.valpiform.com). Les pâtes de blé par des nouilles de riz, de patate douce et de sarrasin (magasins asiatiques).

Dans les magasins

on lit avec attention les étiquettes des produits, car beaucoup contiennent du gluten, parfois en quantité infimes (sauces, desserts lactés, plats cuisinés, poissons panés...). Et on privilégie ceux affichant le logo "épi barré" (Afdiag), qui garantie une teneur en gluten inférieur à 20mg/kg. A découvrir aussi la gamme "sans gluten" de Carrefour, de bonne qualité.

A lire : Mes petites recettes magiques et sans gluten, de Carole Garnier, éditions Leduc S.

Article provenant du magazine Prima juillet 2010 n°335

Posté par titi1980 à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2009

Projet pédagogique & éducatif Mes objectifs

Apprendre à connaître l’enfant afin de lui proposer un accueil adapté.
Etablir avec les parents des échanges constructifs, une relation de confiance ,les accompagner dans leur choix et le respect des valeurs éducatives.
Rendre compte de l’évolution de l’enfant à ses parents
Avoir des contacts avec l’extérieur et enrichir ainsi mon expérience professionnelle.
Etre reconnu dans mon rôle et mes compétences
Permettre à l’enfant de choisir ses activités
IV/ Les moyens mis en place
Apprendre à connaître l’enfant afin de lui proposer un accueil adapté.
Poser des questions à ses parents sur ses habitudes de repos, de repas, repérer ses rythmes et ses besoins.
Mettre en place une adaptation progressive de l’enfant à mon domicile afin que tout le monde trouve ses repères et que les choses se fassent en douceur.
Etablir avec les parents des échanges constructifs, une relation de confiance.
Favoriser la communication entre les parents et l’assistante maternelle durant les moments d’accueil ou lors d’évènements festifs tel qu’un arbre de noël, un pique-nique, un goûter pour une occasion particulière etc. …
Favoriser la participation des familles est la base de la coopération entre l’assistante maternelle et les parents. Je reconnais que ces derniers restent les premiers éducateurs de leurs enfants. Les rôles des parents et du professionnel sont complémentaires.
Chacun doit collaborer ensemble pour le bien de l’enfant. Chaque parent est libre de s’impliquer, en fonction de sa disponibilité, de ses dons, de ses envies…
Mettre à leur disposition de la documentation ou les orienter vers des sites Internet, le relais.
Rendre compte de l’évolution de l’enfant à ses parents
Un cahier de liaison est mis en place afin de s’informer mutuellement quotidiennement.
Les repas de la semaine , une fiche horaire pour le mois et des informations diverses (congés de votre assistante maternelle, les sorties, etc.…) y sont également affichés.
Avoir des contacts avec l’extérieur.
Etre reconnue dans mon rôle, et mes compétences.
Valider mes acquis et obtenir le CAP petite enfance.

Posté par titi1980 à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Projet pédagogique & éducatif Les temps forts de la journée

L’ activité principale de l’enfant après le repas et la sieste est le jeu.

C’est un excellent facteur de développement.
Un enfant qui joue est un enfant qui va bien.

Le jeu :


1.Chez les bébés :

Je lui donne la possibilité de se mouvoir en toute liberté en lui aménageant un espace de jeux adapté à son âge.
Dans un premier temps, celui ci va découvrir son corps et ensuite le monde qui l’entoure, seul ou stimulé par ma présence et celle des autres.

2.Chez les plus grands j’aménage des espaces de jeux tel que :

Les jeux d’imitation : petites voitures, animaux avec des personnages
Des jeux symboliques : dînette, poupées , mallette de docteur, malle à déguisements etc.
Des jeux d’extérieur : ballons, vélos, porteurs etc.
Des jeux de cache-cache, de cabane etc.

Les activités :

Activités psychomotrices
Activités d’expression (danse, musique, contes, marionnettes …)
Activités de transvasement (graines, sable, eau…)
Activités de construction : légo , clipos …
Activités manuelles : pâtisseries, cuisine, gommettes, collage, découpage, jardinage etc.
Activités de manipulation : terre, pâte à sel, pâte à modeler etc.
Activités graphique : dessin, peinture, etc.
Des jeux d’encastrement ou des puzzles


Les sorties :

balades en forêt ou autres.

Les repas :
C’est aussi un moment d’échanges et de convivialité, nous mangeons tous autour de la petite table. Etant présente, je peux les aider en cas de besoin.

Des règles sont établies :
On attend que tout le monde soit assis avant de commencer
J ‘encourage les enfants à goûter, à dire SVP, merci, à participer au service…
Avant et à la fin du repas nous allons nous laver les mains.
Les repas sont préparés par mes soins ou par les parents.
Je veille à ce qu’il soit équilibré et de qualité.
Les menus sont affichés à la semaine dans le cahier de liaison.
Les temps de repas se déroulent différemment selon l’âge.

Le temps calme et la sieste :
Au cours de la journée l’enfant a besoin de se reposer ou de dormir ; la qualité du repos dépend également des rituels d’endormissement.
Pour que l’enfant est un sommeil agréable, je veille à communiquer avec sa famille pour connaître son rythme de veille et de sommeil.
Le vêtir d’une tenue confortable , adaptée à la température de la pièce
Respecter ses habitudes et rituels d’endormissement
Le coucher dans un climat de tranquillité, accompagné d’une parole, d’un geste, d’une caresse
Lever l’enfant dès qu’il manifeste l’envie de ne plus dormir
Surveiller son sommeil
Ne pas interrompre son cycle de sommeil

Afin de respecter les consignes de la PMI, je couche les enfants sur le dos, sans couverture ni draps, dans une turbulette pour les bébés.

Posté par titi1980 à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Projet pédagogique & éducatif L’accueil

Si vous décidez de me confier votre enfant, voici comment nos journées vont se dérouler.

Tout d’abord, il y aura une période d’adaptation à ne pas négliger et un accueil.
L’accueil progressif (adaptation)
C’est une étape importante dans la relation enfants/parents car elle correspond très souvent à la première fois que l’enfant est confié en dehors du cercle familial. L’accueil progressif est un moment clé dans la rencontre entre professionnel et parents car il va permettre de faire connaissance, d’éviter les malentendus, etc.
Les modalités de cette adaptation sont définies lors de la signature de l’engagement réciproque ou du contrat de travail.
Ce protocole d’accueil progressif est vivement conseillé aux familles mais non imposé.
S’ il nous paraît souhaitable d’allonger la période d’adaptation, cela peut être possible.

1er temps : Il correspond à une prise de contact, qui a généralement lieu en matinée. L’enfant reste avec ses parents une demi-heure à une heure durant lequel nous en profitons pour échanger sur les rythmes et les habitudes de l’enfant et remplir le contrat d’accueil.

2ème temps : L’enfant reste ½ heure à 1 heure sans la présence de ses parents. Il fait connaissance avec le groupe d’enfants et son assistante maternelle

3ème temps : L’enfant reste une demi-journée avec une prise de repas (déjeuner ou goûter)


4ème temps :
L’enfant reste une petite journée : c’est souvent l’occasion de la première sieste.


L’accueil (arrivée et départ de l’enfant) au quotidien :

J’essaie de faire en sorte que l’accueil soit de qualité, c’est à dire rassurant, convivial, avec une bonne qualité d’écoute.
Je pense que la relation de confiance entre professionnels et parents est primordiale pour le bien être de l’enfant.
Les parents vont avec leurs enfants ranger les vestes et chaussures dans le coin prévu à cet effet avant de le laisser rejoindre ses camarades.
Je porte une grande attention à ce moment de la journée pour une séparation en douceur entre l’enfant et ses parents. Cependant, quand celle-ci devient difficile, il est souhaitable d’encourager le parent à partir pour ne pas donner l’illusion à l’enfant que son papa ou sa maman sera avec lui toute la journée.
Un échange oral peut être possible à ce moment là entre les parents et l’assistante maternelle pour transmettre les éventuelles consignes de la journée.

L’accueil en demi-journée :

Dans ce cas, celui-ci s’ effectuera après le repas entre 12 h 45 et 13 h de manière à ne pas perturber le temps calme et la sieste.

Posté par titi1980 à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]